5 voitures à moins de 10.000€ à collectionner d’urgence !

Tout conducteur d’ancêtre connait cette rengaine des passants croisés sur sa route : «Et dire que j’en ai eu une comme ça et que je l’ai vendue pour une bouchée de pain. Quand on voit ce que ça vaut maintenant…». C'est pourquoi, nous vous proposons cinq voitures qui ne valent pas grand-chose aujourd’hui mais dont la cote risque bien de s’envoler dans quelques (dizaines) d’années.

Les voitures que nous avons sélectionnées sont encore loin d’être des ancêtres. Pas même des Youngtimers. Mais si vous avez un peu d’argent à investir, et un peu de temps devant vous, voici 5 voitures qui s’échangent aujourd’hui à moins de 10.000€ et qui devraient vous permettre de faire une belle plus-value dans quelques années.

5. MG F/MG TF

MG TF

Lancée en 1995 pour chasser sur les terres de la MX-5 (dont la cote s’envole déjà), la MG F est un délicieux cabriolet deux places qui fait honneur à la lignée de roadsters ayant porté le blason de la marque. Joliment dessiné et fun à conduire, il trouvera très vite sa clientèle et sera produit à près de 40.000 exemplaires au cours de ses 16 années de carrière. Devenu TF à la faveur d’un restylage en 2002, il sera le seul à survivre à la débâcle de MG et continuera à être produit, au compte-goutte, jusqu’en 2011. Les mécaniques s’échelonnent de 110 à 160 chevaux, et confèrent donc un beau dynamisme au roadster. Les prix démarrent aujourd’hui aux environs de 3.500€ et flirtent avec les 10.000€ pour les exemplaires les mieux conservés.
Notre conseil : Privilégiez les versions d’après 2002, à la mécanique fiabilisée.

4. Citroën C6

Citroën C6

Digne héritière de la DS par son look inimitable, la C6 est la quintessence de l’originalité du design Citroën. Elle est surtout la dernière grande berline de la marque aux chevrons à être dotée de la fameuse suspension hydropneumatique, ce qui suffit à faire d’elle un collector en devenir. Etonnante à défaut d’être réellement spacieuse, la C6 n’a jamais vraiment connu la gloire de ses aïeules DS et CX, à tel point que 23.384 unités seulement seront produites. Une rareté qui ne semble avoir guère d’influence sur son prix à l’heure actuelle : dès 4.000€ pour un 2.2 HDI 173 ch ; 5.000€ pour un V6 2.7 HDI 208 ch. Malheureusement, les 3.0 V6 HDI 240, apparus en 2009 s’affichent beaucoup plus cher ; au même titre que les 3.0 V6 essence de 211 ch, pratiquement introuvables dans notre pays.
Notre conseil : Préférez un V6, à l’agrément supérieur, et qui dispose d’éléments spécifiques comme l’intérieur cuir et les jantes alliage de série, ainsi qu’un aileron rétractable asservi à la vitesse.

3. Peugeot 306 Cabrio

La 306 Cabriolet est l’une des dernières Peugeot dessinée par le designer italien Pinifarina. Un gage d’élégance, comme en témoigne la ligne de ce cabriolet qui n’a pas pris une ride, mais aussi d’envolée des prix à l’avenir. Conservant une finesse des traits dont bien peu de concurrentes peuvent se prévaloir, la 306 Cabriolet dispose de quatre vraies places et se débarrasse du disgracieux arceau central de certaines de ses contemporaines. Lancée en 1994 puis restylée en 1997 et 2000, la Peugeot 306 Cabrio offre une gamme de moteur 1.6, 1.8 et 2.0 dont la puissance varie de 90 à 123 chevaux. Il est déjà possible de trouver un exemplaire raisonnablement kilométré de la première série pour 2.000€, tandis que les derniers modèles, même ayant peu roulé, peine à franchir la barre des 4.000€ ! Une vraie bonne affaire !
Notre conseil : Cherchez une série spéciale Roland Garros, reconnaissable à sa peinture extérieure verte avec capote assortie et à sa sellerie cuir bicolore exclusive.


2. Porsche Boxster 986

Un logo Porsche sur le capot est toujours gage d’une certaine valeur résiduelle. Pourtant, le «petit» roadster Boxster apparu en 1996 semble déroger à cette règle : on en trouve aujourd’hui en seconde main sous la barre des 10.000€ ! Dénigrée des puristes à sa sortie, la Porsche Boxster n’en reste pas moins une véritable Porsche sur le plan de la conduite et des sensations ! Pour en acquérir une, mieux vaut toutefois privilégier les motorisations 3.2i et, surtout, 2.7i, plus généreuses et fiables que le petit 2.5i.
Notre conseil : Assurez-vous du suivi mécanique et de l’entretien du véhicule pour éviter les tracas par la suite, surtout avec le 2.5i.

1. Renault Avantime

Avec seulement 8.557 exemplaires sortis des chaines de Matra entre 2001 et 2003, c’est un euphémisme de dire que le «monospace coupé» de Renault n’a pas rencontré le succès escompté. Pourtant, avec le recul, l’Avantime ne manque pas d’atouts. Un espace intérieur appréciable, une base technique solide (celle de l’Espace d’alors), une ligne décalée et un immense toit vitré qui baigne l’habitacle de lumière. Sa rareté, son concept unique et ses traits originaux en font une valeur sûre des collectionneurs de demain. Aujourd’hui, on trouve sur le marché de l’occasion des diesels (2.2 dCi) dès 4.000€, et même des V6 essence pour moins de 8.000€ !
Notre conseil : Tant qu’à faire, dirigez-vous vers le V6 essence, et essayez de dégoter une série spéciale Helios équipée du toit vitré qui ne soit pas trop kilométrée.