Acheter son véhicule en Belgique ou en Europe.

 

Bien que le marché de l’automobile soit particulièrement dynamique en Belgique, les opportunités d’achat hors des frontières du territoire belge peuvent s’avérer très attractives à certains égards. Alors la question de la meilleure offre d’achat se pose. Dans quelle mesure l’achat d’un véhicule hors de la Belgique peut s’avérer avantageux pour le client. Est-ce seulement raisonnable de se donne autant de peine ? Voici pour vous une certains nombre d’éléments qui pourront vous aider à vous faire une idée.

Avant de vous déplacer.

De prime abord, il semble évidemment plus logique d’acheter son véhicule en Belgique. Cela évite outre les longs déplacements, tout un ensemble de complications administratives qui ont une incidence directe sur la valeur du véhicule. Cependant, dans certains cas, aller voir hors du pays peut s’avérer assez intéressant en ce sens que sur l’importance de l’offre sur le marché européen réduit forcément la demande et cela a une incidence direct sur le prix moyen.

Si vous ne souffrez pas de la barrière de la langue étrangère vous pouvez envisagez le déplacement mais avant de vous engager, assurez-vous du sérieux de l’annonceur par tous les moyens dont vous disposez. N’hésitez pas à demander un maximum d’informations, notamment des photos, des copies de documents et du carnet d’entretien, vidéo du véhicule en marche…ces précautions vous éviteront d’engager un long déplacement que vous pourriez regretter au final. N’oubliez pas de faire un calcul afin d’évaluer si oui ou non votre déplacement est une bonne affaire.

La réalité des procédures.

Une fois sur place, prenez tout le temps d’analyser le véhicule et prévoyez déjà la somme consacrée à son achat. Cette prévision vous évitera les dépenses et les tracasseries d’un second voyage.

Les récentes législations européennes facilitent en principe la circulation des véhicules d’un pays à un autre dans l’union. Dans les faits cependant, les formalités nécessaires à l’homologation d’une voiture sur le territoire belge sont assez imprécises. Bien qu’en théorie dans l’Union européenne seuls l’original du certificat d’immatriculation étranger et les documents commerciaux (facture ou preuve d’achat) soient exigibles pour l’autorisation de circulation d’une voiture dans u pays tiers, il n’est que trop recommandé  de conserver la moindre preuve de votre déplacement. Cela peut vous être d’un grand secours face à l’agent de douane qui autorisera la circulation de votre voiture en Belgique. Selon la provenance du véhicule tout document peut être d’une précieuse, notamment les factures, le certificat de conformité, la carte grise…

Une fois votre dossier convenablement constitué selon toute demande administrative, l’agent de douane apposera la vignette 705 sur le formulaire de la demande d’immatriculation. L’obtention de ce précieux sésame est la fin de votre parcours pour ainsi dire.

En ce qui concerne les potentiels achats hors de l’Union européenne, nous vous conseillons de vous en remettre à l’agence en douane de votre région pour ce qui est des documents nécessaires à la procédure administrative en fonction du pays de provenance de la voiture.