Hyundai : place à l’électrique.

 

L’alternance énergétique est plus que jamais d’actualité, en particulier dans le monde de l’automobile où les marques les plus luxueuses concourent d’ingéniosité et d’acharnement pour développer LE concept qui sera le modèle de la voiture de demain. Le géant coréen Hyundai s’est aussi engagé dans cette perspective nouvelle. Pour le constructeur, l’hydrogène et le combustible de l’avenir. Cependant des travaux parallèles ont été menés sur l’électrique e tout semble indiquer des premiers résultats concluants.

En se concentrant désormais plus sur la sortie de ses véhicules électriques, Hyundai opère un imprévisible changement de stratégie. La BBC et Reuters ont en effet annoncé récemment la confirmation de le marque quant à l’arrivée sur le marché de voitures électriques ainsi qu’une berline haut de gamme à forte autonomie électrique baptisée Genesis.

Annonce officielle

L’annonce officielle a été faite par le Directeur des ventes de Hyundai, Lee Kwang-guk qui a déclaré au cours d’une conférence de presse la la priorité de la mise en place d’une stratégie de voiture écologique. Cette stratégie serait centrée sur les véhicules électriques. Par la suite, il a également confirmé la sortie d’une berline électrique au courant de l’année 2021. Selon le dirigeant d’Hyundai, une seule charge de la voiture tiendrait 500 km.

 

Le SUV avant.

En attendant l’avènement de cette berline qui du point vue de l’automobile appartient encore un horizon lointain, le marché aura l’occasion de découvrir un SUV dont les prototypes ont été aperçus plus tôt au cours de cette année. Le véhicule attendu serait d’ailleurs une version électrique du tout nouveau Kona. Les premières informations situent sa sortie en Corée pendant la période du second semestre de l’année 2018. On avance le chiffre de 390 km d’autonomie entre deux charges pleines.

Une stratégie commerciale.

Toute cette agitation autour des voitures électriques de Hyundai pourrait laisser perplexe tant on sait que l’arrivée desdits  véhicules sur le marché était connue depuis longtemps. L’explication apportée est simple et particulièrement cohérente. La raison pour laquelle les responsables de la marque coréenne communiquent à nouveau sur la sortie de ces véhicules électriques est avant tout liée à la mise au point d’une nouvelle plate forme qui facilitera l’accueil de cette technologie. D’autre part, bien que l’hydrogène soit la principale solution énergétique sur laquelle la marque mise, l’obligation de rentabiliser le projet impose pour le moment une alternative plus réaliste. En effet la technologie des voitures alimentées à pile à combustible ne sera pas rentable avant 2035 selon les estimations les plus optimistes. C’est d’ailleurs ce qu’affirme Lee Hang-koo en précisant l’obligation pour Hyundai de se contenter pour le moment des voitures. Ces explications lèvent donc un pan de voile sur le soudain intérêt du constructeur pour l’électrique, pour le moment en tout cas. Autant le dire, on a bien hâte de passer à la nouvelle génération des combustibles, une preuve à la réelle évolution de la technologie ! Et si ça fait du bien à la planète pourquoi s’en priver ?