Jeune conducteur : Comment trouver une assurance moins chère ?

Dans un article publié antérieurement, nous avons vu pourquoi il est important au jeune conducteur de souscrire à une police d’assurance à son propre nom, même s’il ne dispose pas de son propre véhicule. En effet, il est fréquent de trouver des parents qui se déclarent « conducteur habituel » de la voiture de leurs enfants en lieu et place de ces derniers auprès des assureurs, une pratique totalement illégale et dont la police d’assurance, en cas de sinistre causé par le jeune conducteur, est frappée de nullité absolue.

Cependant, les jeunes conducteurs se retrouvent en difficulté pour souscrire à une assurance et encore plus une moins chère, pour le fait tout simplement qu’ils n’ont pas encore assez d’expérience, car ces compagnies les considèrent comme " à risque ". Néanmoins, il existe quelques conseils et astuces simples qui pourront vous aider convenablement dans votre quête.

Choisissez une voiture de petite cylindrée

Généralement, la puissance de la voiture est la base de calcul de la prime d’assurance. En ce sens, plus la voiture sera puissante, plus la prime sera conséquemment élevée. L’idéal pour le jeune conducteur serait de choisir un véhicule qui a peu de KW. Selon les statistiques, les grosses cylindrées sont les plus exposées aux risques de sinistres sur les routes et sont potentiellement dangereuses. Et en toute logique, plus les risques sont élevés, plus la prime le sera également, car l’assureur devra débourser pour réparer les dégâts éventuels en cas d’accident, il devra vous indemniser.

Par ailleurs, la loi belge créée en 2003 précise que les jeunes au volant d'une voiture à puissance faible (inférieur à 65 KW) et qui n'ont jamais causé d'accident devraient être récompensés d'une prime d'environ 1000 euros tout compris.

Optez pour une assurance basique


Parce que le but est avant tout de vous couvrir, vous pouvez tout simplement vous contenter de souscrire à l’assurance légalement obligatoire RC Auto et éviter ainsi les frais inutiles, comme pour le cas de l’assurance omnium qui pourrait alourdir le montant de la prime. En effet, en cas d’accident et au cas où vous serez fautif, le tiers sera néanmoins indemnisé.

Toutefois, il vous faudrait quand même souscrire à d’autres garanties optionnelles qui sont essentielles telles que l’assurance conducteur et la protection juridique. Mais même dans ce cas, le coût total sera moins cher par rapport aux autres assurances.

Les primes calculées au comportement routier


De plus en plus d’assureurs en Belgique proposent cette offre. Elle s’adresse aux jeunes conducteurs qui peuvent ainsi voire leurs primes d’assurance réduites, des fois mêmes de moitié. Le principe est assez simple. L’assureur installe un petit boitier relié à la prise OBD de la voiture, la prise de diagnostic présente dans toutes les voitures plus ou moins récentes. Le boitier est quant à lui connecté par Bluetooth à une application sur votre smartphone. Cette application évalue votre conduite en fonction des trajets parcourus (accélération, freinage, prises de virage…) et vous attribue un score. La réduction de prime est alors calculée en fonction de ce score, mais la réciproque est aussi possible, la prime peut augmenter en cas de mauvais comportement routier ! Toutefois, le simple fait de souscrire à cette modalité d’assurance vous permet d’obtenir en moyenne 20 % de rabais.