La nouvelle version de la BMW i3

 

Le salon automobile de Francfort qui se tient cette année marquera décidément de son empreinte l’industrie automobile aussi bien du côté des constructeurs où on a assisté à la présentation des modèles de la nouvelle génération de l’alternance énergétique que du coté du public qui prend de plus en plus conscience de la nouvelle donne . Nous en tout cas, apprécions particulièrement les efforts qui sont faits dans ce sens par les Majors qui tiennent l’industrie. Laissons un instant de côté tous les scandales liés aux logiciels de contrôle intégrés et intéressons nous un instant à la dernière sortie de BMW. Mention honorable pour la nouvelle version du modèle électrique i3, plus agressive avec des performances qui en font un joli lot. Cela dit, on note quand même que l’autonomie ne change pas par rapport à la version classique, mais on reste sur des améliorations qui valent la peine d’être mentionnées, alors c’est parti !  

 

La puissance améliorée.

En effet pour ceux qui ne le savent pas, l’i3 classique bénéficie d’une poussée de 170 chevaux alors que sa récente version sportive grimpe jusqu’à 184 chevaux. Cette différence permet au nouveau modèle d’avoir une pointe à 160 km/ h pour un temps de 6,9 secondes de 0 à 100. Amélioration nette donc si l’on considère les 150 km/h de la compacte classique pour un temps de 7,3 de 0 à 100 km. On est certes loin des performances de la Tesla Model S, mais ça reste quand même un bel effort de la part de BMW si l’on s’en tient à son pedigree.

Pour ce qui est de la tenue  de route, on note également des améliorations qui devraient rendre cette version sportive plus fiable dans les virages. La suspension a été modifiée pour être rabaissée de 10 mm tandis que ses voies ont été augmentées de 40 mm. Une parfaite combinaison qui s’accorde biens avec les roues de 20 pouces. Le constructeur aurait aussi donné des informations au sujet de la crémaillère qui serait désormais plus directe  pour définir réellement les paramètres du mode sport. Disons le tout de suite, vous n’aurez pas la chevauchée de votre vie dans cette voiture, mais le mode sain de sa conduite est tout aussi agréable. Pour le moment n’en demandons pas trop.

 

Un relooking réussi.

L’aspect esthétique par contre vaut le détour et croyez-nous c’est peut de le dire. Ce visuel est définitivement un atout. On à le look agressif et moderne caractérisé par des pare-chocs imposants et des jantes d’un design assez tape-à-l’œil.

Question autonomie, on ne s’attendait à une révolution particulière par rapport au modèle classique donc on n’est pas déçu. Rien ne change donc, on reste dans la même autonomie qui varie en fonction de votre choix du pack de batterie, à savoir : 240 km (cycle WLPT) et 280 km (cycle NEDC). Au niveau des équipements pas de grands changements hormis la présence d’un écran tactile central et du ConnectedDrive, ainsi qu’une charge sans fil pour les smartphones.

Si toute cette litanie vous a donné envie d’acquérir un de ses modèles, vous devrez mettre vos aspirations en veilleuse, du moins jusqu’au mois de novembre, période prévue pour le début des commercialisations.