Nouvelles places de parking dans le réseau STIB.

 

Voila une nouvelle qui devrait réjouir plus d’un navetteur dans la région bruxelloise. En effet, la mise en place de 5000 places de parking est en projet dans la ville de Bruxelles et cela devrait tripler l’offre actuelle.

La nouvelle vient du quotidien La Libre Belgique qui affirme l’intention de Bruxelles de se doter d’un véritable réseau parking P+R dans sa zone périphérique. Il s’agit de 4 projets de parking de transit que Bruxelles Mobilité compte voir terminés d’ici 2020.  Une fois les travaux achevés l’offre sera ainsi porté à 5000 places de parking dans les environs d’une station de transports en commun de la STIB. Cette nouvelle capacité est une nette amélioration en comparaison à l’offre actuelle qui est de 1700 places. Une lueur d’espoir pour les navetteurs qui sont loin de trouver leur compte avec les 7 parkings actuels.

Des emplacements bien connus.

Les aménagements se feront dans des emplacements cons de tous. Il s’agit du Cera à Anderlecht de Stalle à Uccle, de l’Esplanade au Heysel et enfin du Métro à Crainhem. L’importance des travaux et l’agrandissement des espaces antérieurs imposent bien entendu un certain nombre de spécificités techniques. Dans le cas du chantier de Cera, les travaux devrait débuter cet automne en raison de la grosse augmentation de capacité qui devrait passer de 200 à 1350 places. Pour ce qui est de Stalle et de ses 1100 places, la demande du permis d’urbanisme est en cours, idem pour les 1500 places de l’Esplanade. Pour Crainhem et ses 1300 places, les obligations techniques exigent une période relativement plus longue. La demande d’un parking à  est encore en cours d’élaboration. En outre les zones de Bordet, de Heyzel (deuxième parking), d’Uz de Jette et de Berchem-Ste-Agathe one été identifiées pour recevoir plus tard de nouvelles infrastructures.

Utilité commune.

Selon toute vraisemblance ces parkings fraichement sortis de terre seront intégrés aux services de transports en commun. A cet effet, l’Agence de stationnement a été chargée de mettre au point un modèle tarifaire régional unifié. Les nouveaux P+R devraient ainsi proposer des tarifs incluant le ticket STIB et les navetteurs pourront donc êtres récompensés par un parking payant  pour leurs efforts bien qu’ils soient en possession d’un titre de transport et d’un abonnement.  Bien que ces nouveaux projets accroissent considérablement les capacités de stationnement dans la région de Bruxelles il est évident que davantage des places de parking seront nécessaires à moyen terme pour équilibrer une demande dont on estime qu’elle va prendre de l’ampleur malgré la légère diminution ponctuelle du nombre de navetteurs. En tenant compte de la diminution, on compte près de 200.000 navetteurs qui viennent travailler à Bruxelles et dans ces environs au volant de leurs véhicules. Les 5000 places de parking qui seront bientôt mises sur place restent un effort à saluer tout en espérant que cela n’est que le début d’un programme qui mettra fin au cauchemar que représente parfois la recherche d’une place de parking dans la région Bruxelloise.