Que faut-il vérifier avant d’acheter une voiture d’occasion ?  

 

Parce qu’acheter une voiture d’occasion n’est pas un acte anodin, il est primordial de s’assurer de son bon état afin d’éviter tout frais inutiles à l’avenir. Voici les points qui doivent particulièrement retenir votre attention avant de signer le contrat de vente.

Vous pensez avoir trouvé l’occasion de vos rêves ? Bravo. Mais pour que le rêve ne tourne pas au cauchemar, ne vous précipitez pas, et pensez à vérifier certains points importants qui pourraient trahir un problème existant sur le véhicule.

Commencez par inspecter minutieusement l’état général de la voiture. Faites en le tour et vérifiez qu’il n’existe pas de différence de teinte entre les différentes pièces de carrosserie, signe d’une réparation suite à un accrochage. Si la voiture est assez ancienne, assurez-vous également qu’il n’y ait pas de corrosion au niveau des bas de caisses. Contrôlez l’usure des pneus (à l’aide du témoin d’usure) et négociez leur remplacement si ceux-ci sont trop usés.

Vérifiez l’état d’usure général de l’habitacle. Rayures sur les plastiques, trous ou déchirures dans les sièges et craquelures sur le volant seront un indicateur de la manière dont les précédents propriétaires ont pris soin de leur voiture. Si la voiture est équipée de la climatisation, vérifiez-en le fonctionnement en la faisant pulser de l’air le plus froid possible. Si l’air ne refroidit pas suffisamment vite ou si une odeur de moisi s’en échappe, demandez un nettoyage du circuit et une recharge de fluide frigorigène.

Ouvrez le capot pour repérer toute perte d’huile éventuelle, et vérifiez l’état des câbles électriques et leurs branchements. Démarrez ensuite le moteur. A froid, le démarrage doit se faire facilement, et le moteur ne doit pas émettre de bruit particulier, ni fumer de manière exagérée.

Assurez-vous de l’état de l’embrayage en démarrant sur le troisième ou quatrième rapport, frein à main serré. Le moteur doit caler immédiatement. S’il ne le fait pas ou tarde à la faire, c’est le signe d’un embrayage usé.

En route, soyez attentif à tout bruit suspect ou inhabituel (métallique, grincement…). Vérifiez aussi qu’il n’y ait pas de jeu dans la direction, et que celle-ci soit bien équilibrée. Pour cela, en ligne droite et sur route plate, lâchez brièvement le volant. La voiture ne doit pas dévier de sa trajectoire. De même, lorsque vous actionnez les freins, la pédale doit répondre immédiatement et ne pas provoquer de mouvement de direction vers le gauche ou la droite.

Tout fonctionne correctement ? Parfait ! Ne reste qu’à régler les formalités administratives. Au moment de signer, assurez-vous que le véhicule soit muni d’un car-pass (obligatoire), demandez à voir tous les documents de bord (certificat d’immatriculation et de conformité, accessoires éventuels), et vérifiez la présence du double de clés. Un carnet d’entretien à jour peut également être une preuve supplémentaire de la bonne tenue du véhicule.