Renault se met au recyclage des batteries usagées.

 

 

Voilà une annonce qui va sûrement faire plaisir aux écologistes et autres mordus des voitures électriques. Les ingénieurs du constructeurs français ont trouvé une nouvelle utilité aux batteries des anciens modèles écologiques et le moins qu’on puisse dire c’est que l’idée est simplement géniale ! En effet, lesdites batteries serviront désormais à l’alimentation des bornes de recharge. Et coup de bol, l’une des toutes premières de ces bornes d’un nouveau style est en service en Belgique. Si vous voulez y faire un tour, il faudra vous rendre sur la E411 au niveau de Wanlin dans la commune de Houyet situé en région Wallone. Le projet a également connu la participation de l’entreprise britannique Connected Energy dont le domaine d’activité est le stockage d’électricité.

 

Ce programme marque une nouvelle avancée pour ce qui est de la production et de la gestion des nouvelles formes d’énergie. Il n’y a pas si longtemps, le problème de reconversion des batteries usagées se posait encore avec une certaine gravité. Il convient de rappeler que la dégradation de composants chimiques est extrêmement nocive pour l’environnement, ce qui a d’ailleurs souvent posé le problème de l’intérêt de cette forme d’énergie. Avec la mise en place de solution comme celle que propose désormais Renault, on se rapproche de plus en plus du rendement optimal. Même si Ce n’est pas vraiment à l’ordre du jour, gageons que beaucoup auront désormais le cœur plus léger au volant d’une électrique !

 

Comment ça marche ?

Sans entrer dans les détails techniques qui seraient soporifiques pour beaucoup de lecteurs, bornons-nous à dire que le fonctionnement de ce système baptisé « E-Stor » permet de fournir de l’électricité aux bornes de recharge à partir de l’énergie résiduelle que contiennent les batteries usées. Cette solution est une alternative au système de raccordement classique le coût de construction n’est pas une mince affaire. Concrètement, il serait donc plus facile de mettre sur pied un réseau de bornes rapides.

Outre le recyclage des batteries usagées qui est en soi une belle opération, le système « E-Stor » est selon Renault un moyen efficace d’éviter les forts pics de consommation qui imposent souvent l’usage de l’énergie fournie par des centrales thermiques polluantes. C’est en définitive une électricité en quelque sorte propre qui est fournie aux voitures à partir de batterie usagées. On comprend bien que cette nouvelle technologie va faire sensation dans les jours à venir. Pour le moment seules deux bornes ont été mise en place : une en Belgique et la seconde en Allemagne qui est, comme tout le monde le sait, le cœur de l’industrie automobile en Europe.

 

Un projet porteur.

C’est reste en tout cas un projet qui a toute sa valeur dans le processus de l’alternance énergique qui est loin d’être gagné on l’imagine. Il est évident que la longue dépendance aux énergies fossiles n’a pas encore trouvé un relais fiable qui pourrait prendre le témoin, mais les choses avancent et chaque nouvelle victoire est un pas qui nous rapproche d’un nouvel horizon.